LE RETOUR DE LA CAPSULE STARLINER DE BOEING EST TOUJOURS INCERTAIN

Le voyage de la capsule Starliner de Boeing vers l'ISS n'est vraiment pas un long fleuve tranquille. Le retour des deux astronautes n'a plus aucune date inscrite au calendrier.

14… puis 18… puis 22… puis 26… puis on ne sait pas : les astronautes qui voyagent à bord de la capsule Starliner de Boeing ne savent toujours pas quand ils vont rentrer. Car leur retour sur Terre est encore retardé, a fait savoir la Nasa dans un point d’étape publié le 21 juin. À l’origine, Butch Wilmore et Suni Williams, en expédition spatiale vers l’ISS, devaient revenir le 14 juin après avoir décollé le 6 juin. La dernière date prévue — le 26 juin — a été réajustée. Le timing est désormais inconnu.

« Nous prenons notre temps et nous suivons notre processus standard de gestion des missions », a indiqué Steve Stich, directeur du programme des équipages commerciaux de la Nasa. Les ingénieurs continuent de récolter des données liées aux problèmes rencontrés par Starliner. L’engin de Boeing a subi plusieurs fuites d’hélium et a essuyé des soucis avec les performances de son propulseur. L’idée est bien évidemment de ne prendre aucun risque et d’assurer la sécurité des deux astronautes, qui séjournent à l’ISS.

Les deux astronautes de Starliner prennent leur mal en patience

Butch Wilmore et Suni Williams ne semblent pas mal vivre ces retards à répétition, a fait savoir la Nasa. « L’équipage n’est pas pressé de quitter la station, puisqu’il y a suffisamment d’approvisionnements en orbite, et compte tenu du fait que l’agenda de la station est relativement ouvert jusque mi-août », peut-on lire. Butch Wilmore et Suni Williams sont intégrés à l’Expedition 71 et fournissent notamment un travail d’assistance sur des opérations de l’ISS. Ils sont également mobilisés pour des objectifs de certification du Starliner, qui a eu du mal à s’amarrer.

La capsule offre des performances satisfaisantes quand « elle se trouve en orbite, stationnée sur l’ISS », se félicite Steve Stich. Il voit les reports comme des aubaines pour collecter encore plus de données en vue d’améliorer Starliner dans le futur. Est noté aussi : « Le Starliner de Boeing a l’autorisation de décoller en cas d’urgence sur la station spatiale qui forcerait l’équipage à quitter son orbite et à revenir sur Terre. » Ce qui revient à dire que la Nasa, qui a minimisé les fuites d’hélium, prend d’extrêmes précautions pour le retour de Starliner.

La Nasa est néanmoins restée assez évasive au sujet d’une nouvelle date de retour, confiant que le calendrier sera réévalué après les deux futures sorties dans l’espace — programmées pour les lundi 24 juin et mardi 2 juillet. En somme, Butch Wilmore et Suni Williams ne reviendront pas sur Terre avant la première quinzaine du mois prochain.

Pensez à nos newsletters pour suivre Numerama

2024-06-22T10:14:44Z dg43tfdfdgfd