CHRISTOPHE DUGARRY : APRèS SES CRITIQUES SUR LE JEU DES BLEUS à L'EURO, IL POINTE DU DOIGT LE FLéAU DU FOOTBALL D'APRèS LUI

Christophe Dugarry était remonté ce lundi 8 juillet sur les ondes de RMC. Dans l'émission "Rothen s'enflamme", le consultant est revenu sur les critiques dont il fait l'objet après avoir montré pas mal d'agacement sur le jeu des Bleus à l'Euro.

C'est une rengaine qui revient fréquemment depuis que Didier Deschamps a pris les rennes de l'équipe de France et elle se fait encore plus forte sur cet Euro 2024 en Allemagne. Si les Bleus ont des résultats incroyables depuis que le champion du monde 98 est à la tête de la sélection, force est de constater que le jeu des coéquipiers de Kylian Mbappé n'est pas le plus emballant qui soit. Connu pour son appétence pour les tactiques défensives, le sélectionneur préfère partir d'une base solide et c'est exactement ce que l'on voit cette année avec une défense hermétique et une attaque quasiment muette.

Face au Portugal, les Français ont livré un match compliqué et outre de nombreux téléspectateurs devant leur écran de télévision, Christophe Dugarry s'est lui aussi, semble-t-il, ennuyé. Aux commentaires des matchs sur M6 avec Xavier Domergue, celui qui est installé à Marrakech avec femme et enfants une grande partie de l'année en est même venu à encourager le Portugal de Cristiano Ronaldo au cours de la rencontre, ce qui lui a valu pas mal de remontrances sur les réseaux sociaux : "J'ai subi dernièrement des critiques parce qu'on m'a reproché d'être trop supporteur du Portugal lors du match contre la France. Ok, pourquoi pas, les gens ont peut-être ressenti ça. Et j'ai envie de leur dire que mon métier ce n'est pas d'être supporteur, c'est de faire passer des émotions" se défend-t-il dans l'émission Rothen s'enflamme sur RMC.

Une vision du football opposée à celle de Didier Deschamps

Le grand copain de Zinedine Zidane et Bixente Lizarazu estime qu'il y a une vraie différence de vision entre les gens comme lui, qui veulent voir du beau jeu et d'autres, pour qui seul la finalité est importante. "Malheureusement, le football est de moins en moins un spectacle. Il n'y a qu'une chose importante, et qui le devient pour moi même si je respecte ceux qui le pensent, il n'y a que le résultat qui compte", analyse celui qui s'est lâché contre Bernard Tapie et ses années comme président de l'OM, avant d'enfoncer le clou : "Je pense que ça, c'est en train de devenir un cancer pour le football."

Des mots forts de la part de l'ancien footballeur de 52 ans, qui revient ensuite sur la gestion et la vision du footballeur du sélectionneur des Bleus. "Deschamps, son émotion à lui, que je respecte et je respecte Deschamps pour ça, c'est de gagner. Ce n'est pas de bien jouer car ça n'a jamais, jamais, jamais été dans son discours ou dans son dialogue. Jamais. Son unique plaisir et son unique kiffe, on parle d'adrénaline et de quelque chose qui se déclenche au fond de soi, c'est gagner ! Moi ce n'est pas mon cas", résume-t-il.

À quelques heures d'une demi-finale très attendue entre la France et l'Espagne dans cet Euro 2024, Christophe Dugarry observera certainement avec attention le jeu des Bleus de Didier Deschamps.

2024-07-09T19:37:08Z dg43tfdfdgfd